La congélation

Pourquoi congèle-t-on la semence des étalons ?
Qui paye réellement le coût de fabrication ?

Aujourd’hui, le sperme congelé fait partie intégrante de la gestion d’un étalon de sport de haut niveau. La promotion d’un jeune étalon se fait d’abord par les résultats obtenus en compétition. La qualité des premiers poulains est également déterminante pour rassurer les éleveurs dans le choix de leurs croisements. Il est donc indispensable que les étalons saillissent au plus tôt et qu’ils possèdent à la fois des performances et des produits. Pour résoudre le problème de chevauchement des calendriers d’élevage et de compétition, la congélation du sperme d’un étalon trouve ici sa justification. C’est le moyen incontournable pour mener de front une double carrière compétiteur/reproducteur. C’est aussi un atout majeur pour distribuer facilement de la génétique en France mais aussi à l’étranger.

EQUITECHNIC possède une solide expérience en 25 ans d’activités. Avec plus de 500 étalons différents récoltés, quelques 15 000 juments inséminées et un stock moyen de 40 000 doses, la congélation du sperme des étalons n'a plus rien à voir avec les premières tentatives.

Aujourd’hui, la plupart des étalons de sport n’utilise que ce mode de reproduction pour servir un harem qui peut aller de quelques juments à 100, 150 juments et parfois plus (avec les saillies à l’étranger). Les centres de mise en place ont vu leur nombre décupler en 15 ans et le développement de ces centres d'inséminations dans les pays étrangers est en progression constante. Petit à petit les studbooks s’ouvrent à l'I.A.C., comme ce fut le cas pour la race Arabe (1998), plus récemment pour le Quater Horse (2001) et aujourd'hui pour le Lusitanien et l'Akhal Téké.

Contrairement aux préjugés, la congélation n’est pas si coûteuse (environ 200 Euros H.T. par jument, expédition comprise). Congeler le sperme d’un étalon doit être considéré comme un placement, la mobilisation d’un capital plus ou moins important qui peut, comme dans n’importe quel domaine, s’avérer très rentable s’il est bien géré. Certes, l’étalonnier prend un risque en avançant de l’argent sur la tête de son cheval, au même titre qu’il en place en le confiant à un cavalier ou un entraîneur. Mais au final, ce sont les propriétaires des juments qui paient la facture par un supplément sur le prix de saillie demandé pour couvrir les frais de la congélation.

Pour ces derniers, l'effort financier est d’autant mieux supporté qu'il permet une économie substantielle sur les frais d’élevage par la possibilité de faire inséminer leurs juments à la station la plus proche du haras (économie de temps et donc d'argent par la réduction des frais de transport, de pension, de poulinage…). C'est aussi une sécurité sur le plan technique et sanitaire pour les juments suitées car en réduisant la durée des transports et des séjours à l'extérieur du haras, l'éleveur limite les risques d'accident et de contamination de son cheptel.


AMELIS Equitechnic
Chemin du Marais
14340 CORBON

Tél : 02.31.32.28.86
Fax : 02.31.61.08.93
E-mail : marc.spalart@amelis.fr